03/07/2006

Nos amis les bêtes

les titis parisiens ne sont pas sauvages, à tel point que deux ou trois énergumènes ont trouvé le chemin pour entrer dans le bureau de José par le vasistas

et ils ont droit à quelques miettes de pain qu'ils mangent sur place
ou qu'ils emmènent à leur progéniture

4 commentaires:

Sandra a dit…

C'est ma Maman qui aimerait avoir des oiseaux comme ça à son travil..

Beo a dit…

Impressionnant!

Un habitant du fleuve a dit…

Très étonnant ces images !!
Les ordinateurs n'ont finalement pas que des souris...

À bientôt.

ratichoo a dit…

papa, l'ami des bêtes!