28/08/2006

L'Acherontia atropos

sous ce nom savant se cache un papillon: le Sphynx à tête de mort: nous avions déjà, il y a deux ans photographié la chenille qui dévorait les pousses tendres de l'olivier

mais nous n'avions pas vu le papillon; cette annnée, en faisant du nettoyage dans le lit du ruisseau à sec, José a inopinément deterré une grosse chrysalide dont nous ignorions à ce moment-là quel papillon elle allait donner


et cette nuit, après une douzaine de jours passés dans la terre, le papillon est sorti

il a grimpé sur l'olivier, le temps que ses ailes se déploient et séchent



et ce matin, il ne restait que l'enveloppe séche et vide de la chrysalide

5 commentaires:

DOM a dit…

BELLE LECON DE CHOSES ...

Sandra a dit…

Oooooh, mais c'est l'truc d'hier soir ça!!
Bisous!

Beo a dit…

Il continue de manger l'olivier en papillon dis?

MOM a dit…

non, en papillon, c'est aux ruches qu'il s'attaque car il raffole du miel et il est insensible aux pîqures des abeilles

momo a dit…

Pas insensible mais il les paralyse avec son cri tres caracteristique du sphinx a tete de mort.